2021 : l’année de l’e-commerce ?

Depuis le confinement dû à la pandémie de la Covid-19, l’e-commerce connaît un succès phénoménal. Pour limiter la propagation du Coronavirus, les magasins physiques dans le monde entier ont en effet été contraints de fermer leurs portes. Ainsi, il ne reste qu’une seule alternative aux consommateurs : l’achat en ligne. Cette année encore, un nombre plus important de consommateurs choisissent d’acheter en ligne. Avec les progrès technologiques et numériques, l’e-commerce se retrouve alors au cœur du marketing international.

L’e-commerce en chiffres pour l’année 2021

Depuis de début de la crise sanitaire, l’e-commerce a fait un bond impressionnant en France. La part des ventes en ligne était d’environ 10% avant 2020. On estimait une progression lente d’un point chaque année. Mais la pandémie a considérablement accéléré cette augmentation et les spécialistes révèlent une augmentation de 4 points pour cette année 2021. À l’heure où les déplacements sont limités voire proscrits, et où de nombreux commerces dits non essentiels ne peuvent plus recevoir de manière physique les clients, les consommateurs se tournent plus que jamais vers les nouveaux moyens de consommation.

Les avantages du e-commerce pour les consommateurs en cette période de crise

Si l’e-commerce a autant de succès cette année, c’est parce qu’il offre de nombreux avantages aussi bien pour les consommateurs que pour les commerçants en cette période crise sanitaire. Alors qu’il n’est plus si simple de se déplacer dans des commerces de proximité et que le couvre-feu instauré en France limite fortement le temps disponible pour effectuer ses achats, les commerces en ligne semblent se présenter comme la solution de choix.

Bien plus que les années précédentes, l’e-commerce permet non seulement de commander sur le web des denrées alimentaires sans nécessité de déplacement, mais le consommateur peut aussi faire ses achats de loisirs. Les librairies sont fermées ? Les magasins de vêtements et de jouets aussi ? Qu’à cela ne tienne, cette année, les consommateurs ont pu compenser ces fermetures grâce au web en y accédant 7j/7 et 24h/24. Mais, qu’est-ce qu’il faut savoir sur l’e-commerce plus concrètement ?

L’e-commerce, un avantage non négligeable en période covid

Les avantages pour les commerçants

L’e-commerce offre de belles opportunités aux commerçants tout particulièrement ces derniers temps. Il leur permet en effet de toucher une cible plus large et d’étendre leur zone de chalandise. De plus en plus de personnes ont aujourd’hui accès à internet et, au-delà de la fermeture de certains commerces physiques, les boutiques en ligne permettent d’économiser dans la mesure où les commerçants n’ont plus besoin d’investir dans des coûts d’entretien faramineux. Par la même occasion, ils réduisent les frais de production et le budget alloué au personnel. Depuis le début de la période Covid, de nombreux commerçants ont créé leur e-commerce pour aller dans le sens de la vente 2.0.

Les tendances de cette année

En raison de la pandémie du coronavirus qui a bousculé le monde en 2020, les habitudes de consommation ont grandement changé. En 2021, le e-commerce devrait d’ailleurs atteindre environ 18% du total des ventes en Europe. Parmi les tendances de cette année, les chatbots et technologies conversationnelles. Ils permettent en effet d’adopter une nouvelle expérience de communication avec les utilisateurs. Ce que l’on peut également qualifier de marketing conversationnel permet en effet d’interagir avec les clients de manière personnalisée.

Cet outil est ainsi efficace afin d’améliorer la relation client. Il s’agit donc d’un canal marketing particulièrement intéressant pour les marques et d’un moyen d’acheter prometteur pour les consommateurs. L’objectif étant d’inciter au dialogue en favorisant l’accès aux informations. Le domaine de l’intelligence artificielle conversationnelle et des chatbots devrait d’ailleurs enregistrer une croissance d’environ 30% par an, et ce, à l’international jusqu’en 2024.

De la même façon, les réseaux sociaux intégrés à la stratégie marketing de vente sont des canaux majeurs pour le e-commerce en 2021. Qu’il s’agisse de Facebook, Instagram, Pinterest, Snapchat ou encore YouTube. Le remixing fait notamment partie des pratiques populaires en 2021, il s’agit pour les consommateurs de s’approprier les produits ou services d’une marque. Les marques usent en effet de concepts ou de modèles existants afin d’exprimer leurs idées.

Par ailleurs, les vidéos éphémères qu’il est possible de créer via des storys Instagram, Facebook ou Snapchat vont continuer à se populariser en 2021. Et pour cause, elles permettent d’attirer l’attention de l’audience en un temps relativement court, l’avantage est qu’elles peuvent être visualisées en continu. Le domaine du e-commerce s’est ainsi considérablement développé durant cette année 2021 et de nombreuses tendances vont d’ailleurs continuer à évoluer.

Vous pouvez lire également : des outils pour gérer ses finances en ligne.

About Pyo

Webmaster et blogueur depuis plusieurs années et étudiant en sciences informatiques (UCL, Belgique), j'ai un intérêt particulier pour les nouvelles technologies et le blogging. Sur ce blog, je vous fais part de mes découvertes qui, je l'espère, vous intéresseront.

View all posts by Pyo →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.