Des attaques DOS pour venger Assange !

Anonymous

Anonymous

Certains des sites internet officiels du gouvernement britannique, tels que celui du Ministère de la Justice, ont fait l’objet d’attaques par des hackers, en raison de la position du pays concernant l’extradition du fondateur de Wikileaks, Julien Assange.

Ces événements s’ajoutent à la liste compliquée des épisodes de la bataille juridique que mène Assange – récemment, Assange a demandé l’asile politique à la République d’Équateur afin d’échapper à l’extradition vers la Suède. Actuellement coincé à l’Ambassade d’Equateur dans le quartier de Knightsbridge à Londres, Assange a été prévenu qu’il serait immédiatement arrêté par la police s’il tentait de quitter le bâtiment de l’Ambassade.

Les hackers qui ont juré de soutenir le fondateur de Wikileaks ont exprimé leur frustration envers le gouvernement britannique en organisant une attaque dite de ‘déni de service’ ciblant les sites proéminents tels que ceux du Premier Ministre ou du ministère de la Justice. Synchronisés via Twitter, les activistes ont utilisé le code ‘tango down’ pour signaler le début des attaques.

Alors que ces attaques ne sont pas complètement terminées, la majorité des sites ciblés ont pu traverser la tempête et continuer a fonctionner normalement – parfois avec des problèmes mineurs. Le porte-parole du ministère de la Justice a déclaré :

« Le site du ministère de la Justice a souffert de quelques perturbations – mais celui-ci n’offre que des informations publiques et ne contient aucune information confidentielle. Les mesures mises en place pour assurer son fonctionnement peuvent amener certains visiteurs à ne pas pouvoir y accéder de façon intermittente. Nous continuons à regarder la situation de près et de prendre les mesures qui s’imposent.»

Les activistes ont promis des représailles supplémentaires vers les gouvernements Britannique et Suédois, utilisant souvent le hashtag Twitter #OpFreeAssange dans le message. Afin de se protéger de ce type d’attaque, le gouvernement Britannique et le secteur privé ont recruté de façon significative, offrant des rôles de ICT Jobs aux experts de la cyber sécurité.

Des hackers moins coordonnés tels que ceux issus du fameux « Anonymous » sont connus pour frapper sans prévenir les gouvernements et sociétés qui, selon eux, entravent la liberté sur Internet. Cela implique que les experts en cyber sécurité sont de plus en plus en demande alors que les attaques deviennent plus sophistiquées et plus globales.

Lien partenaire : cours de bricolage pour femmes.

About Pyo

Webmaster et blogueur depuis plusieurs années et étudiant en sciences informatiques (UCL, Belgique), j'ai un intérêt particulier pour les nouvelles technologies et le blogging. Sur ce blog, je vous fais part de mes découvertes qui, je l'espère, vous intéresseront.

View all posts by Pyo →

14 Comments on “Des attaques DOS pour venger Assange !”

  1. Moi je trouve leurs actions très pédagogiques. Grace aux désastres que des hackers ont fait sur des comptes persos de gens, je suis passé en double authentification sur mes apps gmail. Depuis je dors beaucoup mieux car je n’ai plus peur des keyloggers, de perdre mon téléphone ou mon laptop…

  2. Un énorme +1 pour Francis…
    L’engouement pour les hébergements cloud peut bien avoir pour effet de devenir une cible parfaite pour les hackers.

    En revanche, là où je ne suis pas du tout d’accord avec lui, c’est que les anonymous ne se sont jamais attaqué à monsieur tout le monde. Leurs cibles sont stratégiques. Si des personnes doivent pleurer de la mise hors service de leur service de cloud, je ne pense pas que ce sera la faute des anonymous. certainement pas !

  3. Ces actions sont notamment la parfaite illustration de la peméabilité de systèmes technologiques tels qu’Internet. Bien que cela dépasse « techniquement » la plupart d’entre nous, la sécurité des données tend à devenir une clé de développement essentielle pour l’avenir, et de plus en plus d’entreprise en prennent conscience. Les gouvernements sont largement plus au fait de ces actions mais doivent encore faire des progrès : la meilleure place d’un hacker c’est encore DSI (directeur des systèmes d’information) gouvernemental (même si c’est souvent un peu antinomique)

  4. salut
    ces gens la ne sont pas des activistes mais des hors la loi, depuis quand divulguer des données top secret qui peuvent nuire moralement et même physiquement a des personnes était un acte de bravoure !!! ? sincèrement le sors de assange et ses (amis) me laisse indifférent.

  5. @ Patrick : tout à fait, ces hackeurs ne s’attaquent qu’aux entreprises et institutions en désaccord avec leur idéologie. Un particulier n’a pas à être inquiété par ces personnes (sauf si votre PC fait office de PC Zombie dans une attaque DenyDOS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *