Mesurer le taux de clic d’un email: CTR ou CTOR ?

ctr vs ctor

Le marketing digital a énormément évolué ces dernières années avec, notamment, l’émergence de nouveaux canaux comme Instagram ou Snapshat. Cependant, les channels classiques comme la publicité en ligne ou l’emailing restent des outils puissants qui sont à la fois simples à utiliser et qui montrent de belles performances. Le célèbre marketer Neil Patel a d’ailleurs mené une étude comparative et l’email arrive en 2ième position des channels les plus efficaces.

La newsletter, un canal efficace

Envoyer des emails et des newsletters reste donc quelque chose que vous devez faire en tant que bon marketer. Cependant, vous n’êtes pas le seul à le faire et les boites mail de vos clients ou prospects sont de plus en plus ciblées ce qui fait que vos newsletters sont noyées dans la masse. Rajoutez à cela les anti-spams qui considèrent votre newsletter comme un spam 1 fois sur 2, et vous allez vite être découragé.

Afin de se démarquer de la concurrence, vous devez faire en sorte que vos newsletters soient lues. On mesure cela par le taux d’ouverture de vos emails. Il existe de nombreux articles sur le net qui donnent des astuces sur comment augmenter le taux d’ouverture de vos newsletters. Cependant, c’est très bien d’avoir un bon taux d’ouverture, mais un facteur encore plus important est le taux de clic car ce dernier mesure l’efficacité du contenu de votre newsletter.

En effet, c’est bien beau d’avoir un taux d’ouverture au dessus de la moyenne (en Europe, le taux d’ouverture moyen est de 26.8%), mais si personne ne prend d’action en lisant votre newsletter, elle ne sert simplement à rien ! En tant que marketer, votre but est que votre prospect fasse une action bien précise que vous aurez définie. Si vous gérez un e-shop, votre but sera peut-être de générer plus de ventes ou de convertir un panier abandonné. Si vous proposez des panneaux photovoltaïques, votre but sera peut-être que votre prospect fasse une demande de devis en ligne.

Et, vous me voyez venir, cette action bien précise commencera toujours par un clic sur un lien de votre newsletter. C’est la raison pour laquelle il est très important d’optimiser ses emails afin d’augmenter le taux de clic et avoir ainsi plus de prospects qui arrivent sur votre e-shop ou landing page ! Il existe deux métriques possibles pour mesurer le taux de clic de vos newsletter: le CTR et le CTOR. Voyons ensemble leur différence et celui que vous devriez mesurer.

Le taux de clic, c’est quoi déjà ?

En email marketing, on distingue 2 notions:

  • Le click-through rate ou CTR (taux de clic en français): c’est le nombre de clics faits dans votre email divisé par le nombre d’emails envoyés.
  • Le click-to-open rate ou CTOR (souvent traduit par taux de réactivité en français): c’est le nombre de clics faits dans votre email divisé par le nombre d’emails ouverts.

Par exemple, si on envoie une newsletter à 10000 abonnés, qu’il y 1500 ouvertures et 200 clics comptabilisés. Nous aurons les métriques suivantes:

  • Taux d’ouverture (Open-rate): 1500 / 10000 = 15%
  • Taux de clic (CTR): 200 / 10000 = 2%
  • Taux de réactivité (CTOR): 200 / 1500 = 13%

Alors, quelle métrique choisir entre le CTR et le CTOR ? Chaque marketer a sa préférence. Cependant, si votre objectif est de mesurer l’efficacité du contenu de votre email, je préconise le CTOR. En effet, il importe de mesurer le taux de clic par rapport à ceux qui ont ouvert votre email ! Dans notre exemple, cela veut dire que sur les 1500 personnes qui ont ouvert l’email, 13% ont pris action. Si vous envoyez un autre email et que votre base d’abonnés est de 15.000 emails, avec des nombres d’ouvertures et de clics égaux, vous aurez une diminution du taux d’ouverture (10%) et du CTR (1,3%), mais votre CTOR restera identique ! Et c’est bien cela qu’on veut mesurer: avec le CTOR, on mesure l’efficacité du contenu de l’email une fois que celui-ci a été ouvert par le prospect.

Evidemment, la plupart des informations que vous trouverez sur internet parlent de taux de clic sans faire de différence entre le CTR et le CTOR. Ce n’est pas si grave car les conseils donnés pour améliorer le taux de clics restent valides. Cependant, il est très important que, dans vos campagnes d’emailing, vous mesuriez votre taux de réactivité (click-to-open rate) plutôt que votre simple taux de clic.

Vous êtes marketer ? Vous envoyez des newsletters ? N’hésitez pas à laisser votre avis sur la meilleure méthode pour mesurer le taux de clic des emails envoyés !

About Pyo

Webmaster et blogueur depuis plusieurs années et étudiant en sciences informatiques (UCL, Belgique), j'ai un intérêt particulier pour les nouvelles technologies et le blogging. Sur ce blog, je vous fais part de mes découvertes qui, je l'espère, vous intéresseront.

View all posts by Pyo →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *