Les 6 plus grands tricheurs au casino

En 2022, les casinos physiques et les casinos en ligne sont hyper surveillés, ont des mécanismes intelligents de détection de fraude et ont des listes noires des joueurs à ne pas accepter. Cependant, ça n’a pas toujours été le cas dans le passé ! Les jeux d’argent ont toujours suscité la convoitise et certains tricheurs ont développé des techniques de triche audacieuses voire loufoques.

Dans cet article, on prend un peu de recul et de légèreté pour passer en revue les plus grands tricheurs de l’histoire du casino.

Evidemment, la plupart des triches au casino se font dans des casinos physiques. Pour tricher en ligne (sur des sites de casino au Luxembourg par exemple), il faudrait être un bon pirate informatique, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde 😉

Richard Marcus et son « coup Savannah »

Richard Marcus est un ancien croupier d’un casino à Las Vegas. Il avait développé une technique de triche au jeu de la roulette. En bref, son objectif était de tromper le croupier en lui cachant ou montrant des jetons en fonction du résultat de son jeu.

En pratique, Mr Marcus cachait un jeton de haute valeur (ex: 500$) en dessous d’une pile de jetons de faible valeur. Si son pari était gagnant, il dévoilait son jeton de 500$. Si le parait était gagnant, il cachait rapidement ce jeton et ne perdait ainsi que quelques dollars.

Richard Marcus

La bille truquée aux casinos de la Riviera

Dans les années 2000, un groupe d’italiens (dont un ancien croupier) a développé une technique de triche sur le jeu de la roulette. L’idée ? Remplacer la bille par une bille faussée remplie de limaille de fer et la diriger avec un aimant.

Ainsi, avec la complicité d’un membre du personnel, ils remplaçaient la bille de la roulette et, grâce à un aimant, il dirigeait la bille et sa destination finale.

Le groupe aurait gagné près de 80 000€ avant de se faire attraper par la sécurité !

Le comptage de cartes par des étudiants du MIT

Au poker, compter les cartes est une vieille technique de triche, mais qui reste très compliquée et surtout interdite. En 1979, des étudiants du MIT passionnés par les jeux de carte ont formé un groupe de jeu. Rapidement, ces brillants cerveaux se sont rendus compte qu’il pouvait compter les cartes ensemble et prédire facilement la probabilité de gagner.

Ils ont travaillé pendant des mois pour perfectionner leur technique de comptage. Une fois prêts, ils ont remporté près de 400.000$ en un week-end à Las Vegas et près de 5 millions de $ en 10 ans.

Les casinos ont repéré ces joueurs qui gagnaient de manière anormale, mais ils n’ont jamais su expliquer la tricherie. Ils ont fini par bannir purement et simplement tous les membres du groupe de cartes du MIT !

Le film Las Vegas 21 racontent leur histoire:

La technique des mini-caméras

En 2004, un groupe de tricheurs ont mis en place un système de triche qui consistait simplement à regarder le jeu des joueurs adverses. Un ou plusieurs tricheurs étaient à la table, tandis que d’autres étaient autour de la table en tant que spectateur. Les spectateurs tricheurs étaient munis de mini caméras qui filmaient le croupier et les autres joueurs. Enfin, le dernier de la bande était à l’extérieur, analysait les vidéos (et donc le jeu des autres joueurs) et communiquait, par mini oreillette, avec les joueurs tricheurs pour leur dire comment jouer et gagner.

Ils auraient gagné près de 100 000€ dans 32 casinos différents. Ils ont finalement été arrêtés après avoir été pris en flagrant délit !

Le plus vieux: Joseph Jagger en 1873

En 1873, Joseph Jagger joue régulièrement au casino de Monte-Carlo. Il se rend compte qu’une des roulettes est mal équilibrée et que la bille tombe plus souvent sur certains chiffres. Ni une ni deux, l’homme d’affaires ne dit rien à personne mais commence à jouer de plus en plus et toujours sur cette même roulette.

Il aurait empoché près de 2 millions de francs à l’époque, ce qui équivaut aujourd’hui à environ 9 millions d’euros !

La famille Pelayo

Après l’histoire de Joseph Jagger, on pourrait croire que les casinos se sont protégés contre ce type de faille. Oui, ils l’ont fait… mais pas assez ! Dans les années 90, Gonzalo Pelayo et sa famille décide d’analyser, en catimini, toutes les roulettes d’importants casinos européens. Après 2 semaines, ils parviennent à lister les roulettes qui sont déséquilibrées et sur lesquelles certains numéros tombent plus souvent que d’autres.

Grâce à cette technique, ils firent sauter des casinos à Madrid, Vienne, Copenhague, Londres et Las Vegas. De nombreux casinos se sont retournés contre eux en justice, mais ils ont à chaque fois été blanchis et ont pu garder leur gains… d’environ 1,5 millions de dollars !

Si cette histoire vous épate, jetez un oeil au film « La Famille Pelayos » 😉

About Pyo

Webmaster et blogueur depuis plusieurs années et étudiant en sciences informatiques (UCL, Belgique), j'ai un intérêt particulier pour les nouvelles technologies et le blogging. Sur ce blog, je vous fais part de mes découvertes qui, je l'espère, vous intéresseront.

View all posts by Pyo →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.