Le Cloud, l’avenir des jeux vidéo ?

Depuis quelques années, c’est indéniable, le secteur du jeu vidéo est en pleine transformation. Pour les gamers, il paraît désormais bien loin le temps où l’on jouait sur sa grosse console de jeu en y glissant un CD-rom voire même une cassette ! Désormais, pour jouer, les accros à la console n’ont plus besoin de se rendre en magasin pour acheter un jeu physique : tout passe par le digital, avec des achats qui se font directement sur Internet et sur le désormais célèbre cloud. Et d’ailleurs, quand on dit que tout passe par le digital, c’est aussi le cas pour ceux qui préfèrent visionner des jeux vidéo que d’y jouer : ils misent tout sur Twitch, une sorte de YouTube en grande partie dédié à la diffusion en streaming de parties de jeu en tout genre. Mais revenons-en aux joueurs et à leur amour grandissant pour le Cloud !

Le Cloud, kézako ?

Déjà, le Cloud, qu’est-ce que c’est ? En quelques mots, le cloud est une plate-forme internet qui permet de jouer à distance, en streaming et potentiellement avec d’autres joueurs, sans avoir à télécharger ou à intégrer quoi que ce soit dans sa console. Aussi appelé jeu à la demande, ce service, qui permet clairement l’essor de l’e-Sport, nécessite une connexion haut débit au réseau internet pour éviter de subir d’éventuels ralentissements qui viendraient affecter l’expérience de jeu.

On distingue trois modèles de Cloud principalement : un service de jeu à la demande par abonnement, type Xbox Game Pass, Playstation Now, EA ACCESS ; un service de jeu à la demande gratuit type Google Play Games et enfin l’achat de jeu à la demande, avec des jeux en tout genre vendus dans un catalogue.

En 2013, on comptait 13 services de Cloud Gaming. Côté revenus en revanche, ce marché représentait à peine 180 millions d’euros sur un total de 69 milliards d’euros de revenus dans l’industrie gaming. Mais, cinq ans plus tard, le vent est en train de tourner et les services de Cloud Gaming, de plus en plus nombreux, génèrent de plus en plus de revenus. Désormais, cela se compte effectivement en milliards d’euros.

Quel autre impact ? 

Aujourd’hui, la puissance que prend l’univers gaming en s’invitant toujours plus près du grand public a un effet ricochet intéressant : alors que l’évolution du secteur, et notamment sa digitalisation, permet à de plus en plus de spectateurs de s’intéresser au monde des jeux vidéo sans forcément devoir jouer (merci Twitch, YouTube et compagnie), on constate également que les paris en matière d’e-Sport sont en plein essor, notamment grâce à des sites de paris en ligne comme Unibet (https://fr.unibet.be/betting), l’un des premiers sites de paris à miser sur l’e-Sport. Qu’on se le dise, le jeu vidéo est en train de devenir un sport comme un autre ou presque, avec ceux qui le pratiquent et ceux qui le soutiennent d’une autre manière.

Indéniablement, le jeu vidéo gagne en légitimité, avec l’e-Sport qui capte désormais l’attention du grand public et, point non négligeable, des organisateurs des Jeux Olympiques, qui songent actuellement à faire débarquer la discipline lors des JO de Paris en 2024. Cela montre bien qu’un engouement fort est en train de se créer, et que le gaming trouve, petit à petit, sa place auprès du grand public au même titre que le football, le basket-ball ou encore le tennis sur le plan des paris sportifs. Et cela génère toujours plus de revenus sur le marché du gaming !

Quel avenir pour le Cloud ?

Selon les experts du secteur, l’ambition à long terme du Cloud est de permettre aux gamers de jouer à des jeux vidéo récents et puissants aussi facilement et aussi instantanément qu’ils peuvent déjà le faire en ce qui concerne des séries ou des films grâce à des services comme Netflix notamment. Le Cloud s’impose ni plus ni moins comme l’avenir du gaming, avec tous les grands acteurs du secteur qui investissent en ce sens. Que ce soit Google, Ubisoft, Amazon ou encore Electronic Arts et Microsoft, tous se donnent à fond pour faire évoluer et, surtout, progresser le Cloud. De quoi promettre que ce sera lui la vraie console de demain pour les gamers, en étant disponible sur de multiples supports. Ce qui permettra de jouer, ce sera plus le cloud que la manette… Même si celle-ci restera indéniablement indispensable. À moins qu’une autre révolution ne soit en marche à ce sujet !

Pyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.